Sites et objets antiques

Pour la Commission des Monuments historiques, Drouyn visitera, dessinera et gravera les vestiges gallo-romains du Petit-Corbin, à côté de Saint-Emilion. Grâce à cette expérience, il saura repérer les vestiges gallo-romains et les indiquera de manière systématique dans ses notes et ses écrits. Ces repérages de surface ont été précieux pour ses successeurs. Pour les articles qu’Arcisse de Caumont écrit dans le Bulletin monumental, au tournant des années 1860, sur les stèles funéraires, Drouyn gravera de nombreux petits monuments du Musée lapidaire de Bordeaux, ou leurs vestiges, ainsi que quelques sarcophages paléochrétiens. Il rendra le même service aux Archives historiques de la Gironde de son ami Jules Delpit. Mais si toutes ces gravures sont des travaux de commande, il en tirera la matière d’une belle eau-forte pittoresque sur les antiques bordelais qu’il présentera au Salon de Paris !

Bernard Larrieu