Moulins

Au cours de la guerre de Cent ans, de nombreux moulins furent fortifiés, et certains, grâce aux gravures de Léo Drouyn données dans La Guienne militaire sont restés célèbres, comme Bagas, Bassanne, Blasimon, Langoiran, Daignac, Moulin-Neuf à Espiet… et lui doivent peut-être d’avoir survécu. C’est en tout cas grâce à son dessin et sa gravure que les ruines du moulin de Piis, à Bassanne, ont été l’objet d’une remarquable restauration.

Bernard Larrieu