Les Charentes, la Dordogne et la Haute-Vienne

Les rares gravures de Léo Drouyn sur la Charente sont des eaux fortes réalisées vers 1847-1848 pour un projet de livre sur le patrimoine de cette région qui ne vit pas le jour, l'éditeur angoumoisin ayant fait faillite. Les vues de la façade de la cathédrale d'Angoulême ou du château de la ville, réalisées avant les restaurations d'Abadie, sont très précieuses. Leo Drouynn est alors lié aux abbés Michon et Lacurie, pionniers des études monumentales en Charente et membres comme lui de la Société française d'archéologie d'Arcisse de Caumont.