Mottes castrales

Dès les années 1850, Léo Drouyn s’intéresse aux ouvrages de terre que les auteurs précédents attribuaient souvent à une époque celtique incertaine. Par une étude de terrain systématique, Léo Drouyn en dresse, de manière pionnière là encore, un inventaire qui lui permet de montrer que la plupart de ces élévations de terre étaient d’époque médiévale. Dans l’Introduction de La Guienne militaire, il livre 52 notices relatives à ces vestiges, qui en ont constitué le premier inventaire scientifique.

Bernard Larrieu