Maisons fortes et maisons nobles

Léo Drouyn ne s’est pas seulement intéressé aux principales forteresses. Dans son ouvrage, il étudie l’ensemble des maisons fortes d’époque anglaise, dont les droits de construction ont été accordés par le roi d’Angleterre, ou par un seigneur important au bénéfice d’un vassal. Grâce à cet inventaire, qui s’inscrit dans la démarche statisticienne du siècle, se révèle l’extraordinaire richesse monumentale du Bordelais et du Bazadais. Léo Drouyn s’est également intéressé plus tardivement, notamment dans les Variétés girondines, aux demeures construites à partir de la fin du XVe et au XVIe siècle par les nouveaux maîtres de la terre, souvent des parlementaires bordelais. Les châteaux de Cadillac et de Vayres tiennent évidemment une place importante dans ce tableau des hauts-lieux de la Gironde.

Bernard Larrieu